Lettre du Gouverneur de septembre 2014

Edito

Lorsque Paul Harris et ses amis ont commencé à se réunir, c’est parce qu’ils étaient des professionnels qui à des titres divers étaient amenés à se rencontrer et qu’ils partageaient une vision commune du monde.

C’est parce qu’ils voulaient s’opposer à la dérive morale qu’ils constataient dans le monde qui les entourait en 1905 à Chicago qu’ils ont décidé d’unir leurs forces en créant le Rotary.

C’est avec le souci de moraliser la vie des affaires que ces professionnels venus d’horizons divers ont engagé le combat.

C’est dire l’exigence éthique qui animait ces hommes probes et généreux, puisqu’au-delà de l’exigence morale, s’est rapidement imposé le service à la collectivité.

Depuis, cette double dimension qui fait la richesse de notre mouvement nous caractérise toujours.

Le critère des quatre questions et l’action humanitaire sont les deux jambes qui nous permettent d’avancer.

Mais savons-nous encore être fiers des professions que nous exerçons, savons-nous reconnaître que l’on se réalise au travers des tâches que nous remplissons, que le travail n’est pas une fatalité mais une joie, celle que donne la satisfaction d’avoir rempli son rôle au sein de la collectivité.

Il nous faut valoriser l’action professionnelle au-delà des prix que nous remettons, en ayant le souci d’échanger sur nos professions respectives, en ayant la volonté d’assurer au sein de nos clubs une réelle représentativité des nouveaux Rotariens et la variété de leur classification professionnelle.

C’est à ce prix que notre position au sein de la collectivité sera reconnue et que nous pourrons attirer et retenir les jeunes professionnels par l’exemple donné et le discours tenu.

Ainsi, forts de la diversité de nos origines professionnelles et de nos compétences, nous seront en mesure de faire rayonner le Rotary et d’apporter au monde un supplément d’humanité.

Bruno VERNIN
Gouverneur 2014-2015
District 1790